Retour à la maison, on en parle de la solitude des mères ?

aff943de757f5a8213d7b3227a20493e

 

J’essaye de comprendre. Les mêmes situations qui se répètent encore et toujours, ça me laisse un sentiment de « mais qu’est ce qu’on pourrait faire pour changer ça ».

Ce que je vois, c’est qu’une fois de retour à la maison avec un bébé tout neuf, très souvent (trop), les seules sorties en journée des mamans toutes neuves sont : la rééducation du périnée, le pédiatre, la PMI… ha, une petite visite chez l’ostéo : youpiii !

Perspectives enchanteresses, n’est ce pas ? Mais bon sang, à quel moment on a pas compris que durant ces minuscules petits mois de congé mater, on pourrait profiter, vivre, se poser, apprécier…

Tout est fait pour que les mamans commencent une course à la perfection. Mon bébé doit grossir (oui bon ça ok c’est sûr), mon bébé ne doit pas pleurer la nuit (ha non ça sera un prochain article ça !!) ma maison doit être nickel (really ??), le lave-vaisselle vidé (le quoi ?), mon mari heureux, je dois être parfaite mère et parfaite épouse…

Les filles (peu d’homme liront ce texte je pense sinon pardon les gars mais ça s’applique à tous le monde) : Priorité à notre propre bonheur pour pouvoir satisfaire les besoins des autres, pourquoi on apprends pas ça à l’école ??

Dans la vraie vie, on est crevée, pleines de doutes et d’inquiétudes, on a le temps de rien, bébé passe avant notre envie de respirer. Et c’est là que ça coince. Ce décalage avec ce que l’on voudrait et ce que l’on a.

« Personne ne m’avait dit que ça allait être comme ça ». Oui parce que ça fait quelques décennie que ça dur ça : la non-entraine ou non-solidarité féminine, je ne sais pas comment qualifier ça. Féminine ou pas d’ailleurs mais il faut reconnaître que c’est plutôt un truc de nana de faire attention aux autres…

Où est passée la meilleure amie ? elle habite à l’autre bout de la France, ok, soutien par téléphone c’est toujours ça. Où sont les copains ? ils bossent, évidemment, on est en décalé de tous le monde. Et la gentille voisine ? on ose pas. Le mari ? si il pouvait il resterait « profiter » aussi avec nous. Alors voilà, souvent, il ne reste plus que ça : les consultations médicales, les rdv, les formalités… Pour peu qu’on tombe sur des professionnels infantilisant au possible, tout est gagné. Enfin perdu plutôt.

La sortie du jour : la boulangerie. Je vous vends du rêve, je sais. Mais c’est le quotidien de beaucoup de femmes, isolées, pas des femmes en précarité spécialement.

Alors POURQUOI rien ne change ? Pourquoi on continue d’offrir des doudous et de venir voir ce petit monde à la maternité au lieu d’offrir une présence utile, du temps de qualité, une balade…

C’est vrai que c’est toujours un moment trop mignon de venir voir un nouveau-né et sa famille à la maternité, enfin ça l’ai beaucoup moins en faite quand on sait (pour y avoir travailler 10 ans et être aussi mère) que ce dont elles rêvent ces mamans, c’est du sommeil, du chocolat, pouvoir échanger avec d’autres mères, se rassurer…

Voici une petite liste non exhaustive d’idées cadeaux à offrir pour soulager les jeunes mères d’un quotidien trop souvent fatiguant et solitaire :

Une promenade à pied, garder bébé le temps d’un bain, remplir le frigo, apporter des plats cuisiné pour avoir un dîner de moins à préparer, un plein d’essence, un plein de frigo, un massage bien être, offrir du temps de qualité en allégeant le quotidien, faire du repassage, du ménage, prendre des nouvelles… Tout ça aide vraiment.

Mais pensez aussi à vous demander en priorité de quoi elle a besoin, pas ce qui vous arrange vous. Faim, sommeil, sensation de se sentir en sécurité, rire, être écoutée, se sentir l’autorisation d’être juste elle. Sans fards, sans tabou, juste pouvoir être capable de dire j’ai besoin d’un coup de main car c’est difficile.

Pourquoi en France on n’arrive pas à demander de l’aide, pourquoi ça ferait moins bel effet de juste reconnaître que c’est une période où la présence des gens qu’on aime est bienvenue. Alors oui hein dans la limite de notre fatigue et ressenti au moment M. Pouvoir s’autoriser de finalement annuler la visite prévue ce jour, sans culpabiliser sans se dire « ils vont mal le prendre ». Pourquoi on se force comme ça ? si ça fait « non » à l’intérieur… Tout ça pourrait être tellement naturel si nous avions appris à écouter notre ressenti dès notre plus jeune âge…

Je ne dis pas que c’est facile. Je dis qu’on devrait tous prendre en considération le fait que nous ne nous posons pas les bonnes questions.

Répétez après moi : de quoi a t’elle besoin ? Qu’est ce qui pourrait lui être utile ? Un vêtement pour bébé ?? Nooonnn (même si c’est très gentil et délicat d’avoir choisi avec amour etc.). Une présence chaleureuse et utile ? Ouuuiiii.

 

Bref, pensez à ça pour vos prochains cadeaux ❤

 

Imaginez maintenant que c’est son 2ème ou 3ème bébé et qu’elle a, du coup, tout ça à gérer en plus du reste. J’aimerais tellement qu’en France on valorise beaucoup plus ces femmes extraordinaires qui font le plus dur de tous les métiers. Qu’on pense un peu plus à leur épanouissement, leurs besoins en tant que femme et pas seulement en tant que mères…

Enfin tout ça pour vous dire : prenez le temps d’écouter les besoins des mamans… Prenons l’habitude de prendre soin, de se mettre réellement à la place de l’autre, de ne pas écouter pour répondre mais pour entendre.

 

Si vous avez des suggestions sur tout ça je vous invite à les partager en commentaires !

 

Et pour terminer et faire comme si j’étais une rédactrice hors pair (LOL) je veux citer Bowlby « une société qui tient à ses enfants, doit veiller sur ses parents ».

 

Continuez de prendre soin de vous pour pouvoir prendre soin des autres 😉

 

Aurélia

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s